Un passeport multi-activités pour nos jeunes ?

Nous constatons une augmentation importante du nombre de chômeurs dans notre commune : + 59,2 % en  4 ans contre + 49,2 % dans le  Rhône pour la même période. Celle-ci n’est donc pas épargnée par les conséquences de la dégradation économique, de la crise qui frappe notre pays! Ainsi les inégalités de tous ordres  s’accroissent et les accès au soin, au travail, au logement sont de plus en plus difficiles pour une part sans cesse croissante de nos concitoyens. Dans ce contexte de tensions nationales et internationales, les idées extrémistes, comme à la veille de la seconde guerre mondiale, progressent et surfent, avec le repli sur soi, sur la peur de l’autre. Celui qui est montré du doigt, toujours le même, l’étranger ou l’immigré, qui serait la source unique de tous les maux de notre société! Mais plus qu’à  un  racisme radical, on assiste aujourd’hui à une  véritable ségrégation sociale. Ainsi, même dans nos rangs le logement social dérange!

Pour combattre cette situation délétère, il est du rôle de l’état  de renforcer l’éducation citoyenne,  de développer l’accès à la culture pour tous. Il doit  réformer la fiscalité en profondeur, soutenir l’industrie et l’innovation, répondre aux besoins essentiels exprimés. Les collectivités territoriales ont à peser encore davantage, qui sur l’emploi et la formation, qui sur l’aide sociale. Aux communes, quant à elles, de faire preuve d’imagination et d’innover pour répondre, au plus près de chacun, aux aspirations légitimes à améliorer le quotidien de tous.  Aussi, et parce que nous l’avions déjà proposé dans notre projet municipal, nous paraît-il opportun de réfléchir entre élus et monde associatif à la mise en place d’un passeport multi-activités, pour tous les jeunes de notre commune. Celui-ci prendrait en compte les pratiques du sport, de la musique, de l’accès à la culture sous toutes ses formes… Toutes ces activités  porteuses de partage, d’ouverture aux autres, d’entraide, de confiance et de dépassement de soi participent au développement collectif  et personnel de chacun. Concrètement, il s’agirait de proposer un sésame qui donnerait droit à une participation financière de  la commune pour la pratique d’une ou plusieurs de ces activités. Ainsi parions-le, de nouveaux modes d’expression et de partage, la découverte d’une première activité  en de nouveaux lieux, favoriseront  pour les jeunes et  leurs familles  un brassage culturel et social que nous appelons de nos vœux.

BM été 2012

Ce contenu a été publié dans Solidarité. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.