Dissolution du syndicat intercommunal de l’école de Beaunant

Le 15 mars 2010, le conseil municipal adopte à l’ unanimité le maintien de l’école de Beaunant.

 

Aujourd’hui, la RD 42 va être requalifiée : en effet, cas rarissime où l’automobile s’efface pour donner plus de liberté à un cours d’eau, deux des quatre voies de la RD 42 situées entre le Pont Rouge et le pont de Limburg (sur la commune d’Oullins) seront supprimées afin d’ouvrir le lit de la rivière de l’Yseron, et de créer également un cheminement le long de la berge. Ces aménagements concerneront plus de 500 mètres de linéaires, et comporteront une restauration écologique de la rive gauche.

Dès lors, la réduction du nombre de voies limitera la vitesse des véhicules et par conséquent leur nombre, et la mise en place de voies pour déplacements en mode doux pourront être réalisées. La dangerosité de l’école sera moindre et son environnement proche considérablement amélioré, pour le plus grand plaisir des enfants.

 

Aujourd’hui l’Anneau des Sciences, notre ancien TOP, dans son projet actuel, sera sur 80% de son parcours enterré, et un échangeur à ciel ouvert, dit Porte de Beaunant, sera implanté au sud de la RD 42, loin des habitations et là où les raccordements routiers seront plus aisés. Dès lors, fini le viaduc du TOP qui menaçait l’école de Beaunant et le flot des camions et voitures qui circuleront majoritairement à l’intérieur de l’Anneau des Sciences.

 

Aujourd’hui, depuis janvier 2013, suite à l’intégration des communes de Brindas, Chaponost, Messimy et Thurins au sein du Sytral, deux nouvelles lignes ont été créées, les lignes 11 et 12. Elles drainent les communes d’Oullins, Chaponost et Saint-Genis-laval, avec pour la ligne 11, un arrêt à la Chapelle de Beaunant. Fini l’enclavement du quartier de Beaunant, et avec ces divers aménagements et nouvelles dessertes, les prochaines constructions immobilières attireront de nouvelles familles et de nouveaux enfants à l’école intercommunale. De plus, la navette du plateau des Hautes Barolles, avec sa proposition d’extension, pourra à sont tour desservir l’école et les parents pourront délaisser un peu leur voiture.

 

Aujourd’hui l’ensemble des bâtiments publics sont progressivement  rénovés et les sensibles améliorations environnementales permettent à court terme de réaliser des économies ; l’école de Beaunant devrait enfin, à son tour, et après de nombreuses années d’immobilisme, bénéficier de travaux substantiels ! Une commission devrait d’ailleurs très prochainement avoir lieu pour définir tout un ensemble de chemin piétonnier, les parents seront concertés.

 

Une belle histoire que voilà et que nous aurions pu écrire ensemble et que de nombreux parents avaient commencé à imaginer, mais d’autres en ont jugé autrement.

 

Ainsi, le 15 mars 2010, le conseil municipal adopte à la majorité (24 voix Pour, 4 voix Contre et 3 Abstentions), la fermeture de l’école de Beaunant. Cette décision est alors rendue au regard d’un trafic de plus en plus dense sur le RD 42 (15 000 véhicules jour), des projets hypothétiques pour l’avenir (projet d’agrandissement de la RD 42 et une hypothèse lointaine de tracé du TOP de l’époque), d’un aspect financier avec d’importants travaux à envisager au regard de la vétusté des locaux, de la nécessité d’avoir pour les élus une approche globale des questions scolaires, et du fait que le coût par élève y est nettement supérieur à celui dans les autres écoles.

 

Le 19 septembre 2012, le conseil municipal décide la dissolution du syndicat au 31 décembre 2012 et de fixer les conditions de cette dissolution. A la même séance, la commune de Saint-Genis-Laval souhaitant voir réaliser un programme de logements social sur son territoire, et plus précisément sur le site de l’ancienne école de Beaunant, le Grand Lyon propose de se porter acquéreur des biens afin de faciliter la réalisation de cette opération pour un prix global de 580 000 €.

 

Aussi, faisons table rase du passé, et imaginons l’avenir avec demain la construction de nouveaux logements qui comprendront au moins 30 % de logements sociaux et une excellente mixité. Ils bénéficieront, quant à eux de l’importante requalification de leur environnement dans les années prochaines.7   –    Dissolution du syndicat intercommunal de Beaunant

Ce contenu a été publié dans Jeunesse. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.