Agenda 21 : la démocratie participative en panne.

Faire de l’Agenda 21 une des priorités de la ville : maire depuis 2001 M. Crimier se réveille et inonde la ville à grands coups de slogans et de communications sur ce projet. Les enjeux politiques des prochaines élections législatives et communales se profilent à l’horizon. Serait-ce pourquoi il déroule, enfin, le tapis vert du Développement Durable « pour dire avoir fait ce qu’il avait dit qu’il ferait »? Les invitations publiques lancées, deux maîtres de ballet prêtent main forte à M. le Maire pour mener la danse ! Mais comment faire danser le tango argentin, la valse viennoise à des Saint-genois qui ignorent les pas de base ?

Nous regrettons la manière dont se sont déroulés les cinq ateliers de réflexion ouverts à la population. Des animateurs trop pressés ont conclu en deux courtes heures des thématiques aussi complexes que vastes : solidarité, environnement, mobilité, logement, culture, jeunesse, vie économique..! A aucun moment n’en ont été précisées les finalités : « Pourquoi sommes-nous réunis », « Quelles sont nos motivations », « Que fera-t-on de nos réflexions »?

 Pour en capter les enjeux et l’intérêt pour tous,  un Agenda 21 devrait être le point d’orgue d’un long processus de sensibilisation, de maturation, d’éducation à la citoyenneté. Alors pourquoi, dès le lendemain de sa victoire électorale de compromission en 2001, M. le Maire n’a-t-il pas  impulsé la création d’espaces où la démocratie participative aurait pu fleurir? Des conseils de quartier par exemple, proches du vécu de la population, lieux d’expression, d’écoute et d’échanges intergénérationnels et multi-sociaux. Ils représenteraient aujourd’hui, un terreau naturel, sur lequel pourrait germer un véritable Agenda 21, élaboré par le plus grand nombre.

 Résultat provisoire de ces rendez-vous manqués et consultations menées à la hussarde: une participation importante d’acteurs municipaux mais trop peu de Saint-genois présents. Beaucoup de regrets donc, au regard des échanges de qualité amorcés au cours de ces ateliers, mais qui, sans repêchage, risquent de rester lettres mortes. Une bonne nouvelle cependant : les participants ont unanimement réclamé des lieux de rencontre et d’échanges, propices à l’expression et à l’écoute  pour impulser le Vivre Ensemble…Quelle ironie du sort ! Vous en saurez plus à l’adresse suivante : http://www.agenda21-saintgenislaval.fr/

BM hiver 2012

Ce contenu a été publié dans Démocratie participative. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.